Dessine-moi un mouton partage son expertise de 25 ans avec des partenaires et professionnels des secteurs sanitaire, social et médico-social en participant à des groupes de réflexion, en animant des séminaires, des colloques ou des journées de formation et en accueillant des stagiaires ou professionnels au sein de sa structure.

Diffusion d’expertise

La qualité de de la prise en charge particulière de Dessine-moi un mouton est reconnue à l’extérieur. Régulièrement les professionnels de l’Association sont sollicités pour des interventions dans des conférences (sur la parentalité et la maladie, le « mieux vivre » avec le VIH, la place du corps dans la prise en charge, la précarité et la maladie, les ados etc.), dans des émissions de radio. Ils publient aussi des articles dans des journaux spécialisés etc.

Dessine-moi un mouton participe régulièrement à des groupes de réflexion experts (dans le cadre du TRT-5 Rapport d’experts sur la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH Rapport Morlat – Education thérapeutique).
Dessine-moi un mouton organise chaque année des Tables rondes sur les thèmes privilégiés par l’Association.

Pour toute demande de participation à un colloque, un séminaire ou une table ronde, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant ici.

Formations et Offre de services
Témoignages des partenaires

Les professionnels de l’Association interviennent dans des structures médico-sociales (ACT, centres d’hébergement social, lieux de vie spécialisée, foyer ASE, etc.) et des centres de formation professionnelle (école de travail social, école d’élève infirmier, école de socio-esthétique, etc.) pour apporter une réflexion et une expertise de terrain aux professionnels et futurs professionnels.

Les interventions utilisent une pédagogie interactive mettant l’accent sur le partage d’expériences interprofessionnelles. Afin de formaliser les sujets privilégiés de DMUM des modules de formation ont été réalisés (cf. ci-dessous).

C’est aussi dans ce sens que DMUM est partenaire de l’Université de Paris 8 dans le cadre de son DU « Techniques du corps et monde du soins ».

Les modules de formation délivrés par DMUM

L’annonce au tiers, par les personnes atteintes du VIH

L’objectif de ce module est de permettre aux professionnels, souvent désemparés face à l’hermétisme du secret entourant la maladie, de mieux comprendre les enjeux de la révélation de la pathologie VIH.

Il propose également d’appréhender l’accompagnement des personnes séropositives vers la possibilité de « dire » leur maladie et d’affirmer auprès de leur entourage leur capacité à vivre avec, dans une certaine transparence.

La prise en charge d’adolescents touchés par le VIH-Sida

Les politiques de prévention concernant le VIH et le public adolescent consistent généralement à prévenir des risques de contamination sexuelle avec le message omniprésent : protégez-vous. Le « port obligatoire » du préservatif vient à la fois régler le problème et tuer toute discussion puisqu’il renvoie à chacun la responsabilité de se préserver et surtout, pour ceux déjà contaminés, de préserver les autres.

Mais cette forme de prévention assigne et enferme encore d’avantage le VIH à la sexualité sans pour autant expliciter la maladie et la place qu’elle prend dans la vie de tous les jours et plus généralement dans notre société.

Les modules de formation – en partenariat avec l’Université Paris VIII

Pour toute demande d’information concernant les modules de formation, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant ici.

Accueil de stagiaires et de professionnels au sein de notre structure

Ces temps de stage leur permet en parallèle d’appréhender le fonctionnement d’un lieu d’accueil et de soin tel que Dessine-moi un mouton et de découvrir le travail pluridisciplinaire tel qu’il est conçu (en interne et en externe) au sein de notre structure.

  • Professionnels des secteurs santé, social et médico-social

    Des psychologues, infirmiers, assistantes sociales et éducateurs spécialisés consultent régulièrement les professionnels de l’association dans le cadre de leurs travaux (IFSI Croix rouge Française, IFSI Diaconesses etc.).

    Un partenariat a été mis en place avec le réseau SOLIPAM (Solidarité Paris Maman Ile de France – association qui a pour but de coordonner les secteurs hospitaliers publics et privés et les structures de proximité afin d’assurer et d’optimiser la prise en charge de ces femmes enceintes, jeunes mères et de leurs enfants, jusqu’au 3ème mois après la naissance.).
    DMUM est terrain de stage pour les professionnels de leur réseau (pédiatres, médecins de PMI, psychologues de maternité et de néo-natalité, assistantes sociales, puéricultrices responsables de PMI, infirmière en périnatalité, éducatrices spécialisées dans des foyers d’hébergement).

    De temps en temps, des professionnels étrangers en exercice, nous sont adressés par les services hospitaliers de paris pour venir échanger sur nos pratiques et nos lieux d’accueil.

  • Stagiaires psychologues

    Comme à chaque année universitaire, des psychologues en Master 1 et Master 2 sont accueillis en stage. En 2012/2013, ils étaient 2 stagiaires : ces derniers ont participé aux entretiens d’inscription des enfants dans le cadre des ateliers et des séjours thérapeutiques, aux entretiens de suivi des familles, aux ateliers thérapeutiques du samedi du pôle
    Famille, à des visites à domicile, des rendez-vous médicaux adultes et pédiatriques, et aussi à la vie de l’association (synthèses, analyse des pratiques, réunions). Ils ont notamment pris part en tant que co-thérapeutes, aux groupes de psychodrame.

  • Stagiaires éducateurs spécialisés

    Pour l’année 2013, trois stagiaires ont été reçus au sein du pôle Adolescence-Jeune Adulte. Selon les durées de stage et la période, ils ont participé à l’accompagnement des jeunes, tant au niveau des ateliers thérapeutiques du samedi qu’au niveau de certains suivis individuels et de l’ensemble de l’animation proposée à Tag le mouton (à savoir, l’accueil informel et les activités collectives). Ils ont aussi été amenés à participer aux séjours thérapeutiques.

  • Stagiaires socio-esthéticiennes

    Dans le cadre du partenariat avec le CODES (cours d’Esthétique à option humanitaire et sociale), quatre stagiaires socio-esthéticiennes ont intégré en 2013 l’association autour de rendez-vous axés sur le bien-être corporel, sur des soins de peau, des modelages, des manucures/ pédicures et sur l’hygiène de vie. Des propositions d’ateliers autour des soins du corps à
    destination notamment des femmes en forte mésestime d’elle-même dans le cadre du VIH ont été faites.