Vidéo d’un atelier de pratiques corporelles

Témoignage

Nathalie Hervé, praticienne Feldenkreis chez Dessine-moi un mouton

Lors de mon parcours de danseuse contemporaine professionnelle, j’ai découvert et intégré cette méthode dans ma pratique de la danse. Cette méthode d’apprentissage du mouvement s’adresse à tous, quel que soit son âge et sa condition physique. Elle questionne chacun sur sa relation au mouvement dans sa vie, invite à une réflexion et à une perception de soi dans sa globalité. Il s’agit de subjectiver son geste, de s’approprier les mouvements en fonction de sa propre histoire, ne pas « faire comme » le praticien. Son rôle n’est pas de montrer ce qu’il faut faire, mais d’inviter et de soutenir chacun dans une exploration personnelle. Cette pratique de soins est pertinente auprès du public pris en charge par Dessine-moi un mouton, ces personnes ressentant souvent « un corps à côté du corps », un corps subi, malmené. La collaboration avec les membres des équipes ainsi que la qualité des conditions matérielles mise en place par l’association pour la pratique sont fondamentales pour élaborer cette action. Le travail corporel ainsi réalisé permet de générer une autre dynamique face à la chronicité de la maladie. Et les premiers bilans sont encourageants !