Les pratiques corporelles comme outil de soin

Relaxation dynamique

La méthode propose de retrouver des gestes efficaces et conscients, qui se réalisent facilement, sans tension ni douleur. La personne apprend et réajuste constamment la façon dont elle accomplit ses mouvements, même ceux qui sont intégrés depuis l’enfance et qui finissent par devenir automatiques.

Socio-esthétique

Pratique professionnelle de soins esthétiques destinée aux populations souffrantes et fragilisées physiquement (maladie, accident, vieillesse, etc.), psychiquement ou en détresse sociale (chômage, détention, etc.). Elle s’inscrit dans les projets de soin ou de vie définis par les équipes pluridisciplinaires.

Pour qui ?

La maladie chronique entraîne fréquemment des modifications du corps et des soins corporels contraignants altérant l’intégrité physique et psychique. Le corps devient alors un sujet d’étrangeté, d’angoisse et de souffrance qui sera dénié ou surmédicalisé. Les répercussions importantes sur l’estime de soi et les relations avec les autres compromettent alors les bénéfices des soins. La réappropriation du corps propose une nouvelle dynamique de soins, plus globale, qui intègre les dimensions psychiques et physiques au parcours de soin. C’est un champ novateur, source d’énergie pour le patient traité dans sa globalité.

Pourquoi ?

Toute personne, tout âge, concernée par une maladie chronique, suivie dans une structure médico-sociale et souffrant :

– de douleurs et/ou de tensions
– d’une mobilité entravée dans les mouvements
– d’une image de soi altérée
– d’un manque d’investissement du corps
– de nervosité
– de troubles du sommeil
– d’apathie et/ou de dépression

Résultats attendus

  • Une diminution des douleurs et des tensions dénouées
  • Une mobilité dans le corps retrouvé
  • Une amélioration dans l’investissement de son corps
  • Le stress mieux régulé
  • Un sommeil de meilleure qualité
  • Une remobilisation du corps et de la pensée
  • Une meilleure structuration dans l’espace et le temps
  • Une meilleure conscience de soi
  • Bénéfice au niveau de l’autonomie du sujet
  • Un soutien dans le travail thérapeutique et médical

Par qui?

La coordinatrice de l’Espace du corps : psychomotricienne diplômée en 2011 de la faculté de médecine Pierre et Marie Curie, Paris VI, Pitié Salpêtrière.

La praticienne Feldenkrais : certifiée en 2007 par Accord Mobile, Formation Paris international et diplômée du DU Technique du corps et monde du soin, Paris VIII.

La socio-esthéticienne: diplômée du CODES Cours d’esthétique à option humanitaire et sociale, nombreuses années de pratique, chargée de projets au sein de la formation des socio-esthéticiennes du CODES.