mieux-etre

Journée « Mieux-être » avec MAC Cosmetics

Samedi 5 Novembre dernier, nous accueillions à DMUM deux maquilleurs professionnels et conseillers en image détachés par notre partenaire MAC Cosmetics, dans le cadre de la journée « Mieux-être ». Celle-ci fait partie du projet « Mieux-être » qui s’échelonne sur toute l’année sur plusieurs sessions (ateliers de socio-esthétique, ateliers maquillage et conseil en image en boutique MAC, etc.) et qui vise la restauration de l’image de soi pour pouvoir mieux aller de l’avant et dissoudre petite à petit les freins à la construction de son projet de vie.

Lors de cette journée, les maquilleurs ont rencontré 9 jeunes femmes suivies à Tag. Ces dernières leur ont elles-même retracé le projet Mieux-être dans son ensemble, et ont partagé leur ressenti jusqu’à présent. Ce projet est visiblement un moyen efficace pour prendre soin d’elles, et pour échanger entre elles. Un projet qui libère la parole donc, en travaillant non seulement sur l’image mais de fait aussi sur la santé.

Après un tour de table à évoquer les attentes de ces jeunes femmes (allant de « apprendre à se maquiller » à « rester naturelles », « connaitre les différents types de maquillages », etc.), les maquilleurs se sont affairées au travail d’y répondre.

Beaucoup d’interactions avec tout le monde, avec les maquilleurs, les professionnels de DMUM mais aussi entre elles. L’occasion d’évoquer la place de la féminité, mais aussi celle de l’alimentation (autre sujet inhérent au projet « Mieux-être »). Une fois le climat de confiance établi, d’autres questionnements plus profonds ont été évoqués, comme la question de « Qu’est-ce que le maquillage vient lui-même maquiller ? », etc.

A suivi une séance photos destinée à ces jeunes dames, qui intégreront le regard qu’elles portent sur elles-même.

« Finalement je me trouve bien »

« Je susi toujours moche sur les photos ».
On s’exprime.

Ce travail a permis de porter une attention particulière à soi, un regard plus « juste » sur elles-mêmes. Une séance maquillage dont « elles n’ont pas l’habitude ».