Formation « Education Somatique » à Paris VIII : inscriptions ouvertes !

Professionnels du secteur sanitaire, médico-social et associatif, vous souhaitez acquérir des compétences complémentaires pour concevoir, construire et porter de nouveaux projets qui font appels aux pratiques du corps non thérapeutiques (méthodes d’éducation somatiques, massage, danse, arts martiaux, sport adapté…) au sein de votre structure.

Détails, explications et témoignages relatifs aux diplômes du cursus dans la vidéo ci-dessous.

Découvrez les formations de l’Université de Paris VIII en cliquant sur la vignette appropriée :

DU
DESU  DFSSU

 

Le partenariat Dessine-moi un mouton et L’université Paris VIII

L’ensemble des programmes d’accompagnement menés par l’association Dessine-moi un mouton depuis 1990 auprès des personnes touchées par le VIH-sida ou vivant avec une autre maladie chronique s’articule autour de 3 axes de travail : la parole, l’éducation thérapeutique et les soins du corps.

Être atteint d’une maladie chronique est une attaque à l’image de soi et à son intégrité physique et psychique. Si de plus cette maladie doit être dissimulée sous peine d’être le sujet de stigmatisations, le corps devient alors un enjeu emblématique du rapport morbide que la personne entretien avec sa maladie. Ce corps devient tour à tour un bouclier, une façade ou à l’inverse un objet de mépris et de désintéressement. Le corps peut être alors à un tel point mis de côté qu’il devient insensible, invisible et désexualisé. Ce corps est donc à reconsidérer. Réapprendre à ressentir et à éprouver son corps et, cela, autrement que dans le prisme de la maladie dans lequel il est généralement enfermé.

Travailler sur la perception de son corps désigne immanquablement le bouleversement corporel qu’engrange une maladie chronique. C’est pourquoi l’association Dessine-moi un mouton s’est progressivement professionnalisée dans la mise en place d’ateliers ou d’activités dédiés au corps jusqu’à rejoindre le comité de pilotage du DU « Techniques du corps et monde du soin » et créer en parallèle, un véritable dispositif de soin autour de l’expression corporelle, de la danse, de l’éducation somatique, de la psychomotricité, de la nutrition, de la socio esthétique ou encore de la cosmétique… au sein duquel il est partie intégrante.

Parce que désigner le corps d’une personne malade c’est commencer à lui proposer un échange autour de la maladie et des douleurs qui y sont associées.