Conférence: Vivre avec le VIH, une épreuve exacerbée à l’adolescence – Laboratoire Janssen

Le coordinateur, éducateur spécialisé, de DMUM est intervenu sur la spécificité d’accompagner des adolescents séropositifs. Pour l’adolescent qui reçoit l’information, la difficulté ne s’arrête pas là: « une annonce ce n’est pas uniquement dire ce
qu’on a. C’est pouvoir l’expliquer et rassurer l’autre, sinon il ne fait que renvoyer son propre traumatisme. La trithérapie soigne, mais elle n’apporte pas la compréhension et l’acceptation de la maladie ».

Les nouvelles recommandations pour la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH présentées par le Ministère de la Santé en sept. 2013 développent la prise en charge des enfants et adolescents.
L’adolescence est une période charnière particulièrement difficile à vivre avec une maladie chronique.