Partenariat-DU-DMUM1

Formation « Danse et éducation somatique » à Paris VIII : encore quelques places !

Il reste encore quelques jours pour s’inscrire au DFSSU « Danse, éducation somatique et publics fragiles » qui se déroulera du 16 janvier au 30 novembre 2018 au sein de l’Université Paris 8 .

Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 15 décembre 2017 inclus !

Dessine-moi un mouton est partenaire de cette formation, qui forme les professionnels du geste (danseurs, éducateurs somatiques, etc.) à des fonctions de conception de projets culturels, artistiques et d’accompagnement de la personne, ou à une activité de formation au mouvement ou à la danse.

Le DFSSU « Danse, éducation somatique et publics fragiles » est la 3ème partie d’un parcours universitaire complet proposé par le Département Danse de l’université.

Vous trouverez toutes les informations (programme, dates, coût et modes de financement) en cliquant ici 

640_exterieur

Dessine-moi un mouton intervient au CESE

Le 4 décembre, les lycéens des établissements des VIème et XIVème arrondissements se sont réunis au sein du CESE (Conseil économique, social et environnemental) autour de la problématique du VIH.

Cet évènement est à l’initiative des chefs d’établissements qui partagent le sentiment d’un manque de sensibilisation important sur ce sujet auprès des étudiants.

Dessine-moi un mouton est intervenue à cette occasion – aux côtés d’autres structures – afin de répondre aux lycéens : quel est l’état de la contamination en France ? Quelles sont les connaissances sur le virus ? Qu’est-ce qu’être séropositif aujourd’hui ? Quels sont les traitement porteurs d’espoirs ?

Après les interventions, les étudiants ont réfléchi avec un animateur à un plan d’actions et de communication contre le VIH et le SIDA à mettre en place au sein de leurs établissements.
Un jury a primé le meilleur projet.

Voir le programme de la journée en cliquant ici 

Partenariat DU DMUM

Formation « Education Somatique » à Paris VIII : inscriptions ouvertes !

Professionnels du secteur sanitaire, médico-social et associatif, vous souhaitez acquérir des compétences complémentaires pour concevoir, construire et porter de nouveaux projets qui font appels aux pratiques du corps non thérapeutiques (méthodes d’éducation somatiques, massage, danse, arts martiaux, sport adapté…) au sein de votre structure.

Détails, explications et témoignages relatifs aux diplômes du cursus dans la vidéo ci-dessous.

Découvrez les formations de l’Université de Paris VIII en cliquant sur la vignette appropriée :

DU
DESU  DFSSU

 

Le partenariat Dessine-moi un mouton et L’université Paris VIII

L’ensemble des programmes d’accompagnement menés par l’association Dessine-moi un mouton depuis 1990 auprès des personnes touchées par le VIH-sida ou vivant avec une autre maladie chronique s’articule autour de 3 axes de travail : la parole, l’éducation thérapeutique et les soins du corps.

Être atteint d’une maladie chronique est une attaque à l’image de soi et à son intégrité physique et psychique. Si de plus cette maladie doit être dissimulée sous peine d’être le sujet de stigmatisations, le corps devient alors un enjeu emblématique du rapport morbide que la personne entretien avec sa maladie. Ce corps devient tour à tour un bouclier, une façade ou à l’inverse un objet de mépris et de désintéressement. Le corps peut être alors à un tel point mis de côté qu’il devient insensible, invisible et désexualisé. Ce corps est donc à reconsidérer. Réapprendre à ressentir et à éprouver son corps et, cela, autrement que dans le prisme de la maladie dans lequel il est généralement enfermé.

Travailler sur la perception de son corps désigne immanquablement le bouleversement corporel qu’engrange une maladie chronique. C’est pourquoi l’association Dessine-moi un mouton s’est progressivement professionnalisée dans la mise en place d’ateliers ou d’activités dédiés au corps jusqu’à rejoindre le comité de pilotage du DU « Techniques du corps et monde du soin » et créer en parallèle, un véritable dispositif de soin autour de l’expression corporelle, de la danse, de l’éducation somatique, de la psychomotricité, de la nutrition, de la socio esthétique ou encore de la cosmétique… au sein duquel il est partie intégrante.

Parce que désigner le corps d’une personne malade c’est commencer à lui proposer un échange autour de la maladie et des douleurs qui y sont associées.

 

 

Froamtion IRTS

Formation « Adolescents et VIH » auprès des assistantes sociales de l’IRTS parmentier

Cyrille Moulin, coordinateur de DMUM est intervenu au sein de l’IRTS de Parmentier (Paris) pour délivrer un module de formation sur le thème « Adolescents et VIH » auprès de cinquante assistante sociales en formation.

Cette intervention entre dans le cadre de la semaine dédiée aux enjeux de santé intégrée dans la formation des AS. C’est dans ce contexte que l’IRTS a contacté DMUM pour venir alimenter la réflexion autour de la prise en charge d’adolescents séropositifs.

En savoir plus sur les modules de formation de DMUM

5ème réunions Solipam 20112015

DMUM intervient aux 5ème rencontres SOLIPAM

Anne-Marie Gosse, directrice de DMUM est intervenue le 20 Novembre dernier accompagnée de la psychologue adulte de l’association aux 5èmes rencontres du réseau Solipam, organisées au Conseil Economique et Social et Environnemental (CESE).

Elles sont intervenues en binôme en qualité de conférencières lors de l’atelier « Accompagnement extra hospitalier des familles porteuses de pathologies chroniques ».

Save the date

Table ronde DMUM : Approche Somatique et Maladies chroniques

Le 14 Novembre dernier, DMUM organisait une table ronde sur le thème : « Santé et réinvestissement du corps dans le cadre d’une maladie chronique ».

Cela a été notamment l’occasion de replacer la mise en place de l’Espace du corps de DMUM dans le cadre de sa prise en charge globale de la santé, et de présenter les différentes activités inhérentes au programme et leurs objectifs.

Télécharger la présentation projetée lors de la table ronde en cliquant sur l’image ci-dessous :

Actu TR 14112014

Congrès SFLS 2014

DMUM au congrès SFLS 2014

DMUM était présent au congrès de la Société Française de Lutte contre le Sida en tant qu’acteur dans l’accompagnement des personnes concernées de Paris et d’Île-de-France. Deux journées de conférences et d’échanges autour de « Dans 20ans, plus de VHC ? Et le VIH ? » à l’occasion des 20 ans de la SFLS.

Les ateliers étaient focalisés sur des thématiques bien ancrées dans l’actualité et pour la plupart communes au VIH et au VHC : dépistage et prévention, place d’internet dans la relation soignant-soigné, économie du médicament à l’heure des antirétroviraux génériques et des molécules anti-VHC coûteuses, parcours de santé, place des jeunes personnes contaminées nées avec la SFLS, modèle du recueil de données épidémiologiques, etc.

A l’occasion de ce congrès, DMUM a soumis un « poster », illustrant les spécificités de la prise en charge d’adolescents séropositifs et la réponse apportée par le service TAG. La Directrice de DMUM était sur place pour défendre les modalités de cette prise en charge.

Cliquez ci-dessous pour visualiser le poster présenté à l’occasion, lequel repose le contexte, la spécificité et le retour d’expérience de l’association sur cette partie de sa prise en charge.

Aperçu poster SFLS

Corevih Ouest

DMUM intervient lors de la journée des acteurs du COREVIH Ouest

DMUM est intervenu lors du comité de coordination de lutte contre l’infection due au VIH dans le cadre du COREVIH Ouest.

Le psychologue enfant de l’association intervenait précisément lors de la conférence « Parents et enfants / fratries concernées par le VIH : Qu’est-ce qui se dit ? » aux côtés du Docteur Corinne Floch de l’hôpital Louis-Mourier et d’Eva Sommerlatte, directrice du comité des familles.