Focus : l’espace accueil pour les jeunes, un lieu unique en Île de France

Petit retour sur l’histoire et l’actualité de notre accueil adolescents et jeunes adultes : 

En 1996, différentes thérapies voient le jour pour arrêter l’évolution du VIH, permettant aux enfants atteints de la maladie de grandir, devenir adolescents puis adultes.

Dessine-Moi Un Mouton ouvre en 2000 le premier service adolescents et jeunes adultes extra-hospitalier destiné à accueillir, écouter et accompagner les jeunes de 14 à 25 ans dans la construction d’un projet de vie avec la maladie.

Un cadre chaleureux, des espaces de repos, baby-foot, ateliers de cuisine ou de socio-esthétique, groupes de paroles, etc. animent le quotidien.

Cet espace accueille aujourd’hui près de 90 bénéficiaires en majorité porteurs du VIH.

Pensé pour répondre aux problématiques spécifiques des jeunes, il propose :

  • un cadre de libre adhésion où les jeunes ont la possibilité de choisir de venir, en dehors des rendez-vous formels et obligatoires des hôpitaux, de l’ASE, des ACT, etc.
  • un accueil à plein temps et sans rendez-vous pour favoriser les rencontres inopinées avec les autres bénéficiaires et les professionnels (éducateurs spécialisés, psychologue, infirmier) qui sont disponibles en continu pour parler avec les jeunes, y compris à l’heure du déjeuner.
  • un lieu sécurisant ou l’irraisonnable, les paradoxes et les angoisses peuvent être exprimés

 

Colloque 2018 : notre bilan

Mieux dans son corps, mieux dans sa tête !

L’approche corporelle dans la maladie chronique

 

Un bilan très positif pour le colloque organisé le 28 novembre par Dessine-Moi Un Mouton et l’Institut Siel Bleu, à l’Institut Imagine : 160 participants, hospitaliers, médecins, travailleurs sociaux, institutionnels, associatifs sont venus enrichir leur réflexion sur l’approche corporelle dans la maladie chronique.

Les bienfaits de l’activité physique sur la prévention des risques et des maladies sont aujourd’hui largement démontrés. Mais qu’est-ce que les pratiques somatiques, la socio-esthétique, ou l’activité physique adaptée peuvent apporter au malade dans le cadre des soins et des traitements ?

Le sujet est innovant, et encore peu exploré.

Pourtant les initiatives se développent et les expériences montrent une amélioration de la qualité de vie, de l’autonomie et de l’estime de soi des malades. Pour les plus précaires, c’est aussi un moyen de se remobiliser autour de sa santé, son rapport au corps ou l’observance des traitements médicaux.

La forte augmentation des maladies chroniques en France invitent forcément les pouvoirs publics à s’intéresser au sujet. Le colloque a reçu le Haut Patronage d’Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, un signal fort de la part de l’autorité ministérielle.

Cette journée a offert une multiplicité de regards sur le thème de l’approche corporelle dans la maladie chronique. Enjeux, expériences, impacts, perspectives, financements, etc. ont été abordés sous des angles variés par des médecins, des professionnels de terrain, des patients, des chercheurs et des responsables institutionnels issus du secteur sanitaire, médico-social et associatif.

 

Maisons-Alfort se mobilise !

L’office Municipal de la Culture (OMC) de Maisons-Alfort organise une collecte de fonds le samedi 1er décembre au profit de Dessine-Moi Un Mouton, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida.

Les équipes de l’OMC aidées par de jeunes bénévoles, soit au total une cinquantaine de personnes, mèneront une quête sur la voie publique afin de récolter des dons pour les enfants et les adolescents touchés par le sida.

Merci pour ce geste chaleureux et solidaire envers les jeunes malades !

Dessine-Moi Un Mouton au Congrès de la SFLS

Dessine-Moi Un Mouton répond présente au 19ème rendez-vous annuel de la SFLS (Société Française de Lutte contre le Sida) qui se tiendra à Reims les 11 et 12 octobre prochain !

Au cœur des débats, l’allègement thérapeutique des patients.

Cyrille Moulin, Chef de service, interviendra sur les spécificités de l’accompagnement des adolescents et des jeunes adultes atteints d’une grave maladie chronique.

L’occasion de revenir sur la difficile période de transition où près d’un tiers des jeunes malades (!) sortent du parcours de soins durant leur passage du service pédiatrique au service adulte à l’hôpital, entraînant ainsi de nombreuses ruptures de soins.

Dessine-moi un mouton est un des rares lieux en ville qui a près de 20 ans d’expérience sur le sujet : en 2000 l’association ouvrait un service destiné à accompagner les jeunes de 14 à 25 ans dans la construction d’un projet de vie avec la maladie.

Voir le programme du Congrès

 

Transition : comment mieux accompagner les adolescents ?

Dessine-moi un mouton est intervenu au colloque « Adolescents et maladies rares » : quelles perspectives communes pour une transition réussie ? » organisé le 1er juin par la Filière de Santé Maladies Rares NeuroSphinx.

Pour rappel, près d’un tiers des jeunes malades (!) sortent du parcours de soins durant leur passage du service pédiatrique au service adulte à l’hôpital, entraînant de nombreuses ruptures médicales.

Dessine-moi un mouton est un des rares lieux en ville qui a près de 20 ans d’expérience sur le sujet : en 2000 l’association ouvrait un service destiné à accompagner les jeunes de 14 à 25 ans dans la construction d’un projet de vie avec la maladie.

Cyrille Moulin, Chef de Service, a rappelé quelques principes :

  • un jeune malade chronique vit souvent avec une morbidité psychique qui l’empêche de se tourner vers un service adulte, et c’est cette morbidité qui doit être travaillée en amont
  • il n’y a pas une, mais plusieurs transitions à mener chez les jeunes : relations familiales, amoureuses, orientation scolaire ou professionnelle,… au delà de la transition médicale
  • on ne peut pas travailler la transition en imposant aux adolescents des sujets de discussion sensibles face à leurs pairs ou aux adultes. L’enjeu est de créer des espaces où ils choisissent de parler de tel sujet, dans le cadre d’un accompagnement pouvant s’étaler sur trois ou quatre années.

Partenaire : rencontre avec Gilead Sciences

Gilead Sciences apporte son soutien à Dessine-moi un mouton depuis plusieurs années dans le cadre de ses actions de mécénat.

Entretien avec Cécile Rabian, Directrice des Affaires médicales et Présidente du Comité des dons.

Voir l’interview

Dessine-moi un mouton en Russie !

Invitée par l’Ambassade de France, Dessine-moi un mouton est intervenue les 14-15 mai à Saint-Pétersbourg lors de la Conférence Scientifique Internationale organisée par le Ministère de la Santé de la fédération de Russie sur le thème « Problèmes actuels sur le VIH/sida – Focus sur les jeunes séropositifs en Russie ».

Evénement-clé dans le pilotage de la lutte contre le sida en Russie, 500 professionnels de la santé se sont réunis pour échanger autour des expériences menées dans le pays.

Anne-Marie Gosse, Directrice de Dessine-moi un mouton, est intervenue à deux reprises pour partager l’expertise de Dessine-moi un mouton autour de la prise en charge de jeunes séropositifs et sur le rôle d’une association dans l’organisation sanitaire en France.

En savoir plus : http://congress-ph.ru/istorija_1_1/2018/hivmay

 

Notre rapport d’activité 2017 est en ligne !

Vous trouverez  dans ce document tous les éléments clefs de l’année écoulée concernant Dessine-moi un mouton : enjeux, accompagnement des bénéficiaires, activités, équipe, éléments financiers…

Téléchargez le rapport d’activité ici.

 

Des fruits et légumes frais !

Dessine-moi un mouton et l’association Les Marmoulins de Ménil facilitent l’accessibilité des fruits et légumes frais aux bénéficiaires !

Depuis quatre ans, Les Marmoulins récupère fruits et légumes invendus à Rungis, et les redistribue à moindre coût à des personnes en situation précaire.

Sur inscription, nos bénéficiaires peuvent aujourd’hui accéder aux produits frais, les mardi et vendredi de chaque semaine.

Diversifier son alimentation, manger des produits frais, suivre un régime stricte, sont des conditions pour limiter les carences alimentaires des personnes qui vivent avec une grave maladie chronique, notamment chez les nourrissons, les enfants ou les jeunes mères.

Parentalité et handicap

Plus d’une centaine de personnes en situation de handicap, des aidants et des professionnels se sont exprimés lors de la journée « Devenir parent quand on est en situation de handicap », organisée le 24 mars à l’initiative de l’AFM-Téléthon et la Croix-Rouge française.

Quel sont les besoins ? Comment faciliter la parentalité des personnes en situation de handicap ?

Dessine-moi un mouton accompagne au quotidien des parents qui vivent avec une grave maladie chronique autour des questions de la naissance, de la fonction parentale et du renforcement du lien parent – enfant.

Anne-Marie Gosse, Directrice, a co-animé un atelier collaboratif : quels compétences et métiers développer pour répondre aux besoins ?

Plusieurs leviers ont été évoqués : une meilleure écoute, une meilleure coordination des intervenants, une meilleure formation des professionnels mais aussi des futurs parents, par de la pair-aidance et pair-émulation.

En savoir plus sur la Journée parentalité