Illustration-Transition-Poisson-rouge

Transition : comment mieux accompagner les adolescents ?

Dessine-moi un mouton est intervenu au colloque « Adolescents et maladies rares » : quelles perspectives communes pour une transition réussie ? » organisé le 1er juin par la Filière de Santé Maladies Rares NeuroSphinx.

Pour rappel, près d’un tiers des jeunes malades (!) sortent du parcours de soins durant leur passage du service pédiatrique au service adulte à l’hôpital, entraînant de nombreuses ruptures médicales.

Dessine-moi un mouton est un des rares lieux en ville qui a près de 20 ans d’expérience sur le sujet : en 2000 l’association ouvrait un service destiné à accompagner les jeunes de 14 à 25 ans dans la construction d’un projet de vie avec la maladie.

Cyrille Moulin, Chef de Service, a rappelé quelques principes :

  • un jeune malade chronique vit souvent avec une morbidité psychique qui l’empêche de se tourner vers un service adulte, et c’est cette morbidité qui doit être travaillée en amont
  • il n’y a pas une, mais plusieurs transitions à mener chez les jeunes : relations familiales, amoureuses, orientation scolaire ou professionnelle,… au delà de la transition médicale
  • on ne peut pas travailler la transition en imposant aux adolescents des sujets de discussion sensibles face à leurs pairs ou aux adultes. L’enjeu est de créer des espaces où ils choisissent de parler de tel sujet, dans le cadre d’un accompagnement pouvant s’étaler sur trois ou quatre années.
Capture-3

Dessine-moi un mouton en Russie !

Invitée par l’Ambassade de France, Dessine-moi un mouton est intervenue les 14-15 mai à Saint-Pétersbourg lors de la Conférence Scientifique Internationale organisée par le Ministère de la Santé de la fédération de Russie sur le thème « Problèmes actuels sur le VIH/sida – Focus sur les jeunes séropositifs en Russie ».

Evénement-clé dans le pilotage de la lutte contre le sida en Russie, 500 professionnels de la santé se sont réunis pour échanger autour des expériences menées dans le pays.

Anne-Marie Gosse, Directrice de Dessine-moi un mouton, est intervenue à deux reprises pour partager l’expertise de Dessine-moi un mouton autour de la prise en charge de jeunes séropositifs et sur le rôle d’une association dans l’organisation sanitaire en France.

En savoir plus : http://congress-ph.ru/istorija_1_1/2018/hivmay

 

3e597016309a177563496abdc9e935103f9dccad_image 5

Des fruits et légumes frais !

Dessine-moi un mouton et l’association Les Marmoulins de Ménil facilitent l’accessibilité des fruits et légumes frais aux bénéficiaires !

Depuis quatre ans, Les Marmoulins récupère fruits et légumes invendus à Rungis, et les redistribue à moindre coût à des personnes en situation précaire.

Sur inscription, nos bénéficiaires peuvent aujourd’hui accéder aux produits frais, les mardi et vendredi de chaque semaine.

Diversifier son alimentation, manger des produits frais, suivre un régime stricte, sont des conditions pour limiter les carences alimentaires des personnes qui vivent avec une grave maladie chronique, notamment chez les nourrissons, les enfants ou les jeunes mères.

IDENTITE PARENTALITE

Parentalité et handicap

Plus d’une centaine de personnes en situation de handicap, des aidants et des professionnels se sont exprimés lors de la journée « Devenir parent quand on est en situation de handicap », organisée le 24 mars à l’initiative de l’AFM-Téléthon et la Croix-Rouge française.

Quel sont les besoins ? Comment faciliter la parentalité des personnes en situation de handicap ?

Dessine-moi un mouton accompagne au quotidien des parents qui vivent avec une grave maladie chronique autour des questions de la naissance, de la fonction parentale et du renforcement du lien parent – enfant.

Anne-Marie Gosse, Directrice, a co-animé un atelier collaboratif : quels compétences et métiers développer pour répondre aux besoins ?

Plusieurs leviers ont été évoqués : une meilleure écoute, une meilleure coordination des intervenants, une meilleure formation des professionnels mais aussi des futurs parents, par de la pair-aidance et pair-émulation.

En savoir plus sur la Journée parentalité 

cm_2018_1_1_couv_280x360

La presse médicale parle de nous

La presse médicale parle de nous..

« Le concours médical » revient sur le colloque organisé en novembre par Dessine-moi un mouton à l’Institut Imagine, qui a permis de dresser un état des lieux de la transition chez les jeunes malades chroniques.

L’article met en avant la place encore ténue de la ville pour améliorer le processus de transition, alors que  « les critères d’une transition réussie résident dans l’interface ville – hôpital » selon Nicolas Delpech, Directeur de l’hôpital Necker – Enfants malades.

Lire l’article

Retrouver toutes les informations sur le colloque de Dessine-moi un mouton

LS-1030x684

Dessine-moi un mouton interview le Directeur de l’hôpital Necker

Nicolas Delpech – Directeur de l’hôpital Necker-Enfants malades – s’exprime sur la transition chez les jeunes malades chroniques, à l’occasion du colloque organisé en novembre par Dessine-moi un mouton.

Nicolas Delpech revient ici sur le passage délicat des adolescents du service pédiatrique au service adulte de l’hôpital, qui peut engendrer de graves ruptures médicales chez les jeunes patients.

Il insiste sur la nécessaire collaboration de la famille et des structures associatives « hors hôpital » comme Dessine-moi un mouton, pour une transition réussie des patients. Selon Nicolas Delpech, l’hôpital seul ne peut en effet suffire à une prise en charge efficace des malades chroniques, et l’implication des acteurs « en ville » est indispensable : médecins de ville, structures médico-sociales, associations, etc.

Le partenariat entre l’hôpital Necker et Dessine-moi un mouton est ancien, et permet à l’hôpital d’orienter des jeunes malades « à risque » auprès d’une association qui va les accompagner pour prévenir les ruptures médicales, sociales et familiales, retrouver une autonomie et vivre mieux avec la maladie.

Voir l’interview en vidéo

En savoir plus sur le colloque de Dessine-moi un mouton sur la transition chez les jeunes malades chroniques

a

Dessine-moi un mouton, finaliste de La France s’engage !

 

Sur plus de 1 000 candidatures, Dessine-moi un mouton fait partie des 40 finalistes sélectionnés par la Fondation la France s’engage ! 

La France s’engage est un programme de soutien à l’innovation sociale initié par l’Etat en 2014, ouvert à des associations et des ONG, des fondations et des entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire.

Chaque année, la Fondation lance un grand concours national qui départage parmi des centaines de projets les plus innovants et les plus solidaires. Les projets sont évalués sur 4 critères : impact social, innovation, potentiel de changement d’échelle et efficacité démontrée.

Plus d’infos sur http://fondationlafrancesengage.org/

Partenariat-DU-DMUM1

Formation « Danse et éducation somatique » à Paris VIII : encore quelques places !

Il reste encore quelques jours pour s’inscrire au DFSSU « Danse, éducation somatique et publics fragiles » qui se déroulera du 16 janvier au 30 novembre 2018 au sein de l’Université Paris 8 .

Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 15 décembre 2017 inclus !

Dessine-moi un mouton est partenaire de cette formation, qui forme les professionnels du geste (danseurs, éducateurs somatiques, etc.) à des fonctions de conception de projets culturels, artistiques et d’accompagnement de la personne, ou à une activité de formation au mouvement ou à la danse.

Le DFSSU « Danse, éducation somatique et publics fragiles » est la 3ème partie d’un parcours universitaire complet proposé par le Département Danse de l’université.

Vous trouverez toutes les informations (programme, dates, coût et modes de financement) en cliquant ici