ff

Ados : premier séjour thérapeutique à Lille

Du 17 au 19 avril, un groupe de 7 adolescents – nouveaux venus chez Dessine-moi un mouton – sont partis en séjour thérapeutique à Lille avec deux éducateurs spécialisés.

Objectifs : intégrer les jeunes dans un groupe, échanger autour de la maladie, favoriser leur autonomie.

Découverte du patrimoine, des spécialités culinaires, visite du Musée d’Histoire Naturelle… les adolescents ont pu sortir pour quelques jours d’un quotidien où la maladie et les difficultés financières, ou familiales, prennent souvent le dessus.

A., 16 ans « Le séjour m’a changé du quotidien du foyer de l’ASE*. Il m’a fait prendre conscience que je n’étais pas seule dans ma situation, à vivre avec la maladie. On peut discuter avec les autres malades de sa maladie, de nos différents parcours, et on se comprend. »

Cinq séjours sont organisés tous les ans en partenariat avec l’ANCV.

Un outil essentiel pour accompagner les enfants et adolescents dans une meilleure compréhension et acceptation de leur maladie, et une bonne observance des traitements.

*Aide Sociale à l’Enfance

dig

Journée au Parc Floral avec les enfants

Samedi 21 avril, les enfants étaient au rendez-vous pour une journée à thème « Alimentation, mouvement et bien-être » au Parc Floral.

Dans un contexte souvent d’isolement social, les jeunes ne bénéficient pas toujours d’activités physiques et d’une alimentation équilibrée, des conditions pourtant essentielles lorsque l’on vit avec une grave maladie chronique.

Encadrés par la psychologue, l’infirmière et la psychomotricienne de Dessine-moi un mouton, les enfants ont pratiqué des activités qui associent jeu et prise de conscience des bonnes habitudes alimentaires et du lien avec son corps : relaxation, massages, accrobranche, lecture des étiquettes alimentaires, pique-nique avec fruits et légumes,…

Cette animation complète le travail mené toute l’année pendant les séjours et les ateliers thérapeutiques autour de l’alimentation et des soins du corps.

Partenariat-DU-DMUM1

Formation « Danse et éducation somatique » à Paris VIII : encore quelques places !

Il reste encore quelques jours pour s’inscrire au DFSSU « Danse, éducation somatique et publics fragiles » qui se déroulera du 16 janvier au 30 novembre 2018 au sein de l’Université Paris 8 .

Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 15 décembre 2017 inclus !

Dessine-moi un mouton est partenaire de cette formation, qui forme les professionnels du geste (danseurs, éducateurs somatiques, etc.) à des fonctions de conception de projets culturels, artistiques et d’accompagnement de la personne, ou à une activité de formation au mouvement ou à la danse.

Le DFSSU « Danse, éducation somatique et publics fragiles » est la 3ème partie d’un parcours universitaire complet proposé par le Département Danse de l’université.

Vous trouverez toutes les informations (programme, dates, coût et modes de financement) en cliquant ici 

Fonds Périnat

Atelier « Santé dans l’assiette »

Son but est de permettre à chaque personne d’apprendre à se nourrir correctement à travers le plaisir de préparer, manger et partager un repas. « Santé dans l’assiette » s’appuie sur les repères de la personne : rythme de ses habitudes gustatives, habitudes culturelles, vie familiale, activité professionnelle, activité physique, contraintes médicales, besoins énergétiques, etc.
Fréquence : 1 fois par trimestre.

Fonds Périnat

Sortie collective à « La Maison des Petits du Centquatre » de Paris

Le groupe est accueilli et accompagné à « la Maison des Petits » où il retrouve des enfants et accompagnants sans problème de santé. L’espace permet de jouer librement au rythme de l’enfant et de rencontrer d’autres parents et professionnels. Il vise l’insertion sociale, l’échange ludique entre parents et enfants, le soutien à la parentalité et à l’éducation.
Fréquence : le 2ème vendredi de chaque mois, de 10h à 12h.

Fonds Périnat

Travail de soutien identitaire à travers l’image photographique

Au rythme des rencontres avec les parents et leur bébé, aux moments opportuns et significatifs de l’évolution de la relation parent(s)-bébé, l’infirmière et la psychologue proposent des temps ponctuels de prises de photographies (à domicile, à la maternité ou à l’Association). Les images sont ensuite revues ensemble, commentées, choisies par les parents et éventuellement données aux parents qui le souhaitent dans le cadre d’un projet chaque fois spécifique.