aaeaaqaaaaaaaai9aaaajdkyyjzkymnmltq2n2etngzlmi1in2jmlwi0n2u1ywflmdk2mw

Atelier de théâtre

Animé par un metteur en scène professionnel et encadré par 2 éducateurs et 1 psychologue cet atelier propose aux jeunes de revisiter, par le jeu théâtral, leur parcours et leur expérience de vie en lien avec la maladie. Mis en place depuis 4 ans cet atelier a créé une pièce de théâtre intitulée «24 heure séropo» qui a été jouée par les jeunes de l’Association au Forum Adovih. Aujourd’hui le travail se poursuit au travers de scénettes improvisées obligeant les jeunes à inventer eux-mêmes des situations et à s’y adapter. L’atelier se termine généralement par une discussion sur la maladie qui définit, pour le metteur en scène, les thèmes qui seront abordés lors des prochaines séances de travail théâtral.
Fréquence : 1 samedi par mois durant 3h.

Fonds Tag

Séjours et mini-séjours thérapeutiques

Ils sont organisés tout au long de l’année pour permettre aux jeunes de se connaître, de sortir de leur milieu quotidien et de parler de tout ce qui touche à la maladie dans un autre contexte. Les séjours sont encadrés par 2 éducateurs et 1 stagiaire qui organisent une dynamique de vie collective visant l’autonomie des jeunes. Les séjours sont l’occasion de leur montrer qu’ils peuvent à la fois sortir, avoir des loisirs, se détendre et prendre soin d’eux.
Fréquence : 1 séjour d’1 semaine l’été est organisé pour l’ensemble des jeunes inscrits.
3 mini-séjours sont organisés pendant les vacances scolaires de la Toussaint, de février et de Pâques.

Fonds Tag

Activités d’animation

Le mercredi après-midi : une animation est proposée (sortie culturelle, activité sur le lieu ou sport en salle).
Les samedis et tout au long de la semaine : l’activité est au choix, selon les propositions des jeunes (jeux de société, film, écoute de musique, tournois de baby-foot, etc.). Ces temps sont encadrés par 1 éducatrice.
Les temps forts de l’année :
Solidays en Juin : En partenariat avec Solidarité Sida chaque année un peu plus d’une vingtaine de jeunes participent au festival des Solidays qui dure 3 jours complets. 2 groupes sont constitués : un groupe bénévole qui intervient dans le stand « Sex in the City » de Solidarité Sida, un autre groupe qui participe au stand DMUM dans le village associatif. Assimilé aux principes d’un séjour thérapeutique les jeunes peuvent camper sur place. C’est l’opportunité pour eux d’être acteurs d’un évènement de la lutte contre le sida.
Repas « Taguien » tous les trimestres : Le samedi midi les jeunes sont invités à apporter un plat qu’ils ont confectionné. Pour les plus démunis les courses sont faites et ils préparent à l’Association le plat qu’ils ont choisi. Cela engage leur autonomie et les amène à se présenter avec leur culture et leur histoire le temps d’un repas partagé.
Fête de Noël : Un samedi dans l’année l’Association organise une fête durant les vacances de Noël. C’est l’occasion pour les jeunes de se rassembler, de se faire connaître et de partager entre eux des instants festifs. Cette fête participe à la cohésion du groupe facilitant tout au long de l’année les activités thérapeutiques collectives.

Fonds Tag

Atelier Mieux-être

Des rendez-vous « mieux-être » sont proposés à l’ensemble des jeunes qui viennent avec leurs vêtements. Cet atelier se compose de plusieurs professionnels intervenants (conseiller en image, maquilleur professionnel, nutritionniste-diététicien) avec la participation de l’équipe pluridisciplinaire de l’Association. Ils amènent les jeunes à suivre un parcours dans lequel sont pris en considération l’image de soi, les soins du corps et la relaxation. Les jeunes revisitent leur image selon les conseils apportés par des professionnels, se placent dans différentes situations (rendez-vous amoureux, entretien d’embauche, etc.), apprennent à mieux se connaître et visualisent comment ils sont perçus à l’extérieur. Ce travail permet de moduler leur représentation vis-à-vis de la maladie, de s’en défaire ou au contraire de la mettre en lien avec leur image, tout en prenant en considération leur santé.
Fréquence : tous les 2 mois.

Fonds Tag

Groupe de parole

Durant 3 ans ½ un groupe de parole a rapporté des témoignages et des échanges entre des jeunes de l’Association et des jeunes maliens contaminés de Bamako (via Skype). Cela a permis de constituer un outil de prévention en bande dessinée destiné à un large public (en cours de finalisation). Ce travail a été mené avec un intervenant graphiste professionnel, 2 éducateurs et 1 psychologue.
Aujourd’hui un nouveau groupe de parole thérapeutique s’est constitué. Il est l’occasion de s’exprimer autour des questions que pose leur maladie mais aussi de celles liées à leur vécu d’adolescent ou de jeune adulte. Cet atelier décloisonne l’enfermement et le secret dans lesquels leur maladie les place. Il leur permet de sortir de leurs fausses représentations et d’élaborer leur identité de jeune en devenir.
Fréquence : 1 samedi par mois durant 2h.

Fonds Tag

Chantier d’insertion

Pour les jeunes majeurs ayant des papiers et en fonction de leurs besoins des chantiers d’insertion sont mis en place avec l’aide de nos partenaires (Atoll 75, prestations services, Eureka service, etc.). Ces chantiers sont rémunérés à l’heure et encadrés soit par 1 éducateur de DMUM soit par les éducateurs des partenaires. Ils permettent d’évaluer les capacités professionnelles des jeunes, de les inscrire dans le monde du travail et de les rassurer sur leurs compétences et leur potentialité à tenir un emploi. Pour les plus démunis les chantiers sont également une source de revenu non négligeable.

Fonds Tag

Atelier d’art graphique

Encadré par 1 éducateur spécialisé de l’Association, qui est par ailleurs peintre plasticien rémunéré, l’atelier propose aux jeunes de réaliser des œuvres en vue d’exprimer leurs ressentis, d’explorer leur imaginaire et de découvrir, tout autant que de constituer, leur univers graphique. Cet atelier les accompagne dans un processus de création qui leur apporte confiance et assurance vis-à-vis de leur représentation personnelle. Toutes les œuvres réalisées sont encadrées, mises en valeur et décorent selon leur choix leur habitat ou les murs de l’Association.
Il se déroule en collectif 1 samedi par mois et peut, au gré des envies, se mettre en place individuellement dans le cadre de l’accueil hebdomadaire.

Fonds Tag

Atelier de musique

Il est encadré par les professionnels de DMUM (psychologue, éducateurs, stagiaires) et animé par un musicien de jazz et professeur de percussions rémunéré. Il fonctionne autour d’un groupe constitué de batucada (percussion brésilienne). Ce groupe engage chaque personne à s’écouter, se coordonner et respecter la dynamique groupale tout en prenant sa place dans un orchestre. Il demande beaucoup d’effort aux participants qui réalisent l’importance qu’ils peuvent prendre (ou pas) dans une dynamique de groupe où tout le monde doit se respecter et trouver sa place.
Une batucada est une formation du carnaval brésilien associée à la salsa et à la samba reggae. La finalité de l’atelier est de pouvoir participer à des événements festifs de rue et de s’associer à d’autres mouvements de batucada, toujours dans l’objectif de sortir les jeunes de l’enfermement qu’occasionne leur maladie. Cet atelier permet également de réunir plusieurs publics de l’association puisqu’il rassemble dans une même prise en charge les enfants, les adolescents et les jeunes adultes.
Fréquence : 1 samedi par mois pendant 3h.