20150518_144922

Sortie de médiation culturelle au Quai Branly

Les professionnels de santé de DMUM ont accompagné 3 familles et 4 adolescents/jeunes adultes à la visite organisée du musée des arts primitifs du Quai Branly.

Tatoueurs tatoués, et autres découvertes20150518_105841

Les dames et les jeunes ont été accueillis lors de la journée des associations par les guides du musée, qui proposaient une visite guidée dédiée au groupe. Ainsi le « groupe DMUM » a pu découvrir l’exposition « tatoueurs tatoués », mais également le plateau des œuvres permanentes sur les arts primitifs. Au regard de certaines œuvres, il était très intéressant de voir certaines personnes faire (et « dire ») le lien qu’elles renouaient parfois avec leurs propres cultures qu’elles étaient contentes de retrouver. La visite guidée a été d’un suivie d’un spectacle ainsi que d’un pique-nique offert par l’organisation. L’après-midi était consacré aux plateau des œuvres d’art, en libre accès.

20150518_115522Sortie culturelle à vocation thérapeutique

Comme tous les ateliers menés à DMUM, les sorties de médiation culturelles permettent aux personnes suivies à l’association de s’autoriser un moment de détente, de relâchement vis-à-vis de la maladie chronique. Ce temps de « pause » est indispensable à l’amélioration de la qualité de vie des personnes qui portent leur intérêt au-delà de leur condition de « malade » et s’autorise à ouvrir leur curiosité à d’autres éléments d’élaboration. Pour la majorité des personnes présentes, c’était la première fois qu’elles poussaient les portes d’un musée.

Satisfaction GénéraleDMUM médiation culturelle

Jeunes et moins jeunes ont beaucoup apprécié la sortie et la découverte, qui a notamment donné lieu à des émulations entre les bénéficiaires. Par ailleurs, une entrée gratuite a été offerte à chaque participant, pour revenir profiter du musée de manière autonome. DMUM a remercie particulièrement la fondation Areva qui l’a invité à prendre part à cette jolie opération.

Massages maman-bébé

Ateliers massage Mamans – bébés

L’équipe du service périnatalité petite enfance ont mis en place un atelier régulier « de massage parents-bébés ».
Cet atelier coordonnée par une infirmière et une psychomotricienne réunit deux fois par mois des mères avec leur bébé de 1 mois à 8 mois,

Objectif : soutenir les interactions entre le parent et son enfant.

L’atelier se déroule comme suit :

1- Il débute par un temps de conscience corporelle, où l’on invite les mères à être à l’écoute de leur respiration, de leurs sensations, de leur posture. L’objectif est d’amener les mères dans un état de disponibilité corporel et émotionnel afin de pouvoir être le plus possible à l’écoute et dans l’interaction avec leur enfant.

2- Le second temps concerne le Massage – La psychomotricienne propose des mouvements sur un poupon afin de guider les mères si elles le souhaitent, mais celles ci ont également la liberté d’initier des mouvements si elles le désirent. L‘infirmière est disponible pour répondre aux questions concernant la santé de l’enfant et accompagne les mères dans la pratique si besoin.

Le massage mamans-bébés apporte des différents bienfaits :

– soutenir le lien mère-enfant qui peut se retrouver fragilisé dans le contexte de maladie chronique transmissible (impossibilité d’allaiter)

– Accompagner le développement sensoriel et moteur de l’enfant en proposant un toucher stimulant et bienveillant.

– mettre des mots et donner du sens à ce que vit l’enfant en articulant fois le vécu sensoriel et tonique avec le vécu émotionnel

– valoriser les mères dans leur pratique

– apporter une enveloppe groupale rassurante et étayante qui amène les mères à se réancrer dans la sphère sociale

 

3- Le groupe se termine par un temps de relaxation – ou il est proposé à ces dames de se reconnecter avec soi, à sa respiration dans un moment de détente. Puis, il est proposé un temps d’échange entre les mères afin de favoriser les interactions entre elles. Ce temps est particulièrement apprécié par ces dames qui échanges des conseils sur comment s’occuper de leurs enfants et qui s’appuient les une sur les autres dans un dynamique groupale contenante, rassurante et valorisante. Ceci va dans le sens de l’autonomie de ces personnes vis-à-vis de leur santé et celle de leur enfant, ce qui est l’objectif premier de l’association.

Prix L'oréal 2015

DMUM confirme son choix pour la socio-esthétique

DMUM est lauréat du « Prix Première Chance », organisé par la fondation L’Oréal en partenariat avec le CODES (cours d’esthétique à option humanitaire).

Le soutien financier de la fondation permettra le lancement d’ateliers réguliers de socio-esthétique deux fois par mois à destination des adolescents et des adultes suivis à l’association.

Ainsi, DMUM confirme le pari fait sur les techniques du corps visant à restaurer la qualité de vie des personnes malades chroniques. En effet, la socio-esthétique représente un réel outil thérapeutique intégré à la prise en charge globale menée à l’association auprès de ces personnes.  La restauration de l’image de soi et de son corps est indispensable à l’acceptation de la maladie chronique.

En savoir plus sur le Prix Première Chance de la fondation L’Oréal.

bordeaux4

Mini-séjour thérapeutique « Ados & jeunes adultes » à Bordeaux

Durant ce mini-séjour, les nouveaux arrivants à Tag se sont rencontrés et ont découvert une ville qu’ils ne connaissaient pas, en quasi-autonomie. Les moments conviviaux ont permis d’évoquer certains sujets tels que l’observance des traitements, l’intimité et plus généralement le corps. Nous avons travaillé à créer une ambiance paisible où chacun pouvait se sentir à l’aise et trouver une certaine sérénité le temps, pour ces quelques jours.

Détails du séjour

C’est du 28 au 30 avril que nous sommes partis avec 9 jeunes dans la ville de Bordeaux. Nous avons séjourné à l’Auberge de jeunesse de Bordeaux, au cœur du quartier Saint-Jean, à proximité de la gare et à 15mn à pied du centre-ville historique. Dans le TGV, les jeunes se sont rencontrés autour de parties de jeux, timides au début, bruyantes à la fin.

A peine arrivés, le mardi en début d’après-midi, nous avons posé nos bagages à l’auberge pour aller manger dans le centre historique, aux alentours de la place de la Victoire.

Nous sommes ensuite allés nous promener « au volant » de gyropodes, pour une balade guidée dans les rues sinueuses jusqu’aux quais de la Garonne. Le Marché des Capucins, les quartiers de Saint-Pierre et Saint-Michel, l’Hôtel de Ville, la Cathédrale, la place de la Bourse et son miroir d’eau… C’est cheveux-au-vent que les jeunes ont découvert la capitale girondine !

Pour finir cette première journée Bordelaise, nous sommes allés au restaurant et avons joué au bowling jusqu’au bout de la nuit. S’en est suivie une balade nocturne jusqu’à l’auberge.

Le mercredi, nous avons décidé d’aller voir la mer ! Ou plutôt le Bassin d’Arcachon ! Nous avons donc pris un bus pour Andernos-les-Bains, ou nous avons mangé des pizzas et des glaces sur la plage, avant un après-midi jeux et détente à l’ombre des pins.

De retour sur Bordeaux et après un repas pris dans la vieille ville, nous sommes allés nous affronter aux laser-Game ! Les deux équipes tirées au sort se sont battues corps et âmes. Ce fût probant : les jeunes se sont éclatés pendant deux longues parties, et c’est dans le calme que nous sommes rentrés en longeant les quais, à pieds.

Le jeudi, jour du départ, nous nous sommes promenés une dernière fois dans le centre-ville. Nous avons déjeuné sur les quais, à Saint-Michel. Nous avons ensuite fait des courses pour se constituer un goûter/repas pour le trajet retour, qui se passa dans des parties d’UNO enthousiastes !